Autres Sites








Partenaires




POÈME 92




ESPACE DES VIES !

Je ne pourrais me taire, ni revenir.
Je suis dans les délices des couleurs !
Mon égo est repu de ces liqueurs,
Béantes fontaines sur l'oasis du désir.
Je suis parmi ces douces humeurs,
Le métis-rassembleur aux cents pas.
Je viens danser avec toi.
Donne-moi tes pas libres sans heurt.
J'ai le blues dans la samba !
Je me saoule du jazz de l'accapela !
Du Tango au rock des notes majeures!
Je ne pourrai refuser de servir
L'Héroine du temps des naufrages !
La francophone pirogue, loin des rivages,
Au secours des flots de l'avenir.
Je ne suis pas un solitaire.
Ma demeure est dans la Nature.
Resplendissante d'aventures
Et de créatures d'atmosphère !
Oiseaux des douces nuits,
Dans le sahel aux tiges de mil
Je scrute vos vols au chenil,
Je vous ouvre les portails de cette nuit.
Je ne pourrais me taire, ni revenir.
Je dois à la vie des danses frénétiques,
A ces battements de mains poétiques
Mon salut et mes éternels repentirs !
Femme ! Femme ! Vie de toute vie !
Au grand écart gagnant de noblesse !
Sur les rives de la soif et de la sagesse !
Tu es le monde ! Par Amour, gracie !
Je ne pourrai me taire, ni revenir.
Je suis au quai. J'attends le bateau.
Aux cris des sirènes et des moineaux
Je confierai le secret de tout mon plaisir :
La francophonie .

Mamadou NGOM (SÉNÉGAL)


RETOUR A LA LISTE DES POÈMES