Autres Sites








Partenaires




POÈME 91




Hommage à Léopold Sédar SENGHOR

A l'heure de la brise dans mon poumon étiré,
Aux trots des souffles venus des vastes champs,
Joal ! Me rappellent les semeurs à la volée !
Joal ! le noir chant des Sigas endimanchées !
Le pont s'étire au triomphe du flux sacré,
l'éloge du père à son fils dans l'arène des dieux,
Les silos pleins débordent les calebasses de blé,
Témoignent les étoiles ravies dans les cieux.
A l'heure

Mamadou NGOM (SÉNÉGAL)


RETOUR A LA LISTE DES POÈMES