Autres Sites








Partenaires




POÈME 8





L'ÉCOLE D’ANTAN !

Ma plume, ma belle plume !
Qu'elle était belle ma plume,
Accrochée à son bâton,
Qu'on appelait porte-plume,
En effet, il la portait,
Et ne se quittaient presque pas,
Elle plongeait dans l'encrier,
Sa sève
Ressortait toute trempée,
Elle s'offrait à moi,
Et me disait,
Prends soin de moi,
Je ne me faisais pas prier,
Je la serrais, alors entre mes doigts,
La posais doucement sur la feuille,
Tendrement, intelligemment,
Avec beaucoup de précautions,
Je dessinais de jolies lettres,
Parfois raides, parfois penchées,
Grandes, petites
Mais toujours bien droites
Et bien tracées,
Que le Maître,
En se penchant au-dessus de mon épaule,
Trouva bien belles,
Il me disait,
Très bien, mon fils, continue !
Je souriais en promettant de dire,
Une fois à la maison,
Maman, le maître m'a dit que j'écris bien.

Achour Boufetta (ALGÉRIE)


RETOUR A LA LISTE DES POÈMES