Autres Sites








Partenaires




POÈME 60




LA CHANSON D’UNE AMOUR PROPRE

Amour, la nuit est trop courte pour rêver de toi.
Amour, le jour n’est pas assez long pour penser à toi.

Si vivre c’est aimer
Oui, si aimer c’est vivre
Alors on doit vivre,
vivre pour s’aimer.

Hier, la nuit, avant de me coucher j’ai demandé aux anges de veiller sur toi,
Pour ton sommeil.
Mais, ils m’ont répété encore une fois,
A des voix homogènes qu’un ange n’a pas besoin d’être garanti pour un bon sommeil.
Tu es un ange.
Tu es mon ange.
Souvent, l’amour le plus intense se trouve cacher derrière les silences.
Derrière les silences les plus profonds.
Donc, garde moi dans ton cœur et en silence
En silence très profond

A celle
Que j’aime :
Ils s’agissent de tous mes amis,
Ma famille

Khadimou Rassoul DIOUF (SÉNÉGAL)


RETOUR A LA LISTE DES POÈMES