Autres Sites








Partenaires




POÈME 532




LE FRANÇAIS ET MOI

Je l’ai connu sur les bancs de l’école
Le français, langue de mes idoles.
Je les ai connus, poètes, romanciers, ou politiques
Tous ces érudits à l’âme romantique.

Le temps passant, j’ai grandi,
Tout comme cet amour insensé
Immortalisé par des écrits
Que d’autres ne liront jamais.

Pourtant, il m’est tout simplement impensable
De ne pas te rendre hommage
A toi instigateur de mes premiers amours
En ces quelques phrases.

Muriella MINOARISOA (MADAGASCAR)




RETOUR A LA LISTE DES POÈMES