Autres Sites








Partenaires




POÈME 525




D'OÙ VIENS-TU ?

Ébloui, il lui dit :
« D’où viens-tu ? »
Elle lui répondit :

« Je viens de la lune
T’imprégner de ma lumière argentée
Je viens du soleil
De mes rayons te réchauffer

Je viens des étoiles
Pour te guider dans ta nuit
Je viens des astres
Te prédire une nouvelle vie

Je viens du vent
Balayer tes maux de ma brise
Je viens de l’arc-en-ciel
Égayer tes matinées grises

Je viens du feu
Pour faire fondre ta glace
Je viens de la neige
Incruster tes habits de strass

Je viens des nuages
T’abreuver de ma rosée
Je viens des ruches d’abeilles
Et de mon miel t’arroser

Je viens des champs
Te faire humer le parfum de mes roses
Je viens du printemps
Embellir tes journées moroses

Je viens des oasis
Te faire déguster mes dattes
Je viens des prairies
T’offrir des coquelicots rouges écarlates

Je viens de la forêt
Te faire respirer mon air
Je viens de la terre des marabouts
T’apporter une paix salutaire

Je viens de l’Atlas
Te faire escalader mes monts
Je viens des rivières
T’entraîner dans mes tourbillons

Je viens des sources
Pour te rafraîchir
Je viens des cascades
Où l’amour coule à loisir

Je viens de l’océan
T’emporter dans mon tsunami
Je viens de l’aurore
Éveiller tes sens de poésie. »

Subjugué, il lui dit :
« Es-tu Jénni ou Houri ? » ++
Elle lui répondit :

« Je suis l’air
Qui est venu sur ton désert
Dessiner sur ses dunes
Le soleil et la lune

Je suis la brise du matin
Qui est venu te bercer tel un refrain
Pour abreuver ta terre aride
Et de tendresse remplir ton cœur vide

Je suis la tempête
Qui fera frémir ton cœur las
Et comme une raclette
Raclera son verglas

Je suis le sel de ta vie
Et l’encens de tes nuits
Je suis le baume à ton cœur
Et l’exutoire de tes peurs

Je suis la flamme
Qui est venue attiser ton désir
Je suis la femme
Qui est venue t’entraîner dans ses délires ! »

Mme Awatef EL IDRISSI BOUKHRIS (MAROC)

++ Jénni: femelle du démon / Hourri: très belle femme du paradis


RETOUR A LA LISTE DES POÈMES