Autres Sites








Partenaires




POÈME 515




MON EAU, MA FLAMME

Qui peut encore, à mon chevet,
Me pincer le cœur, tout doucement?
M'ouvrir les yeux au firmament,
Sous un doux chant à mille sonnets?
Qui ose toujours sous ma peine
Cèder son épaule affaissée
Au pleur de mon pas délaissé,
Le soir d'une pluie soudaine?
Qui seule, contre toute tempête,
Plus souple qu'un jeune roseau,
Dans le feu et dans les eaux,
Peut me relever de ma défaite?
Qui est réel secours
Dans ma sombre cour
Si ce n'est toi, Femme
Mon Eau, Ma Flamme?

Mamadou NGOM (SÉNÉGAL)




RETOUR A LA LISTE DES POÈMES