Autres Sites








Partenaires




POÈME 494




MESDAMES ET MESSIEURS

Messieurs du monde !
Regardez de votre cœur endormi
Ces couleurs tombées à pic.
Ecoutez ces pieds alourdis
Battre le passé des terres épiques.
Ces pas qui cherchent le rythme,
Qui secouent le réveil de son sommeil,
Qui tracent dans la poussière, la rime,
L'ultime soupir du rêve -vermeille.
Messieurs du monde !
Ouvrez vos portes béantes
Aux salamalecs du nouvel espoir,
Au doute respectueux qui encore patiente
Cet envol dans le ciel de vos terroirs.
Ils viennent de mes nuits.
Ils sont de jour et de chaque bruit.
Ils sont de tout ennui
Ils hibernent , sans cordes, dans le puits.
Messieurs du monde !
Vos pairs vous tendent les bras.
Ces bras de Wind prêcheur,
Réconciliant sans embarras
Les peuples à leur bonheur.
Mesdames du monde !
Qu'en pensez-vous ?

Mamadou NGOM (SÉNÉGAL)




RETOUR A LA LISTE DES POÈMES