Autres Sites








Partenaires




POÈME 491




LE CLOPE, LA CLOPE

Ta fumée voltige,
Je ne pige,
Du mal tu m'infliges.
Je me corrige,
Je te néglige,
Tu m'exiges.
Tu m'affliges,
Je transige,
Tu m'obliges.
Le clope se rallonge,
Tu t'ériges,
La clope me ronge.
Ô satanée tige,
Tu me diriges !

El Hadji Ousseynou Ndiaye (SÉNÉGAL)




RETOUR A LA LISTE DES POÈMES