Autres Sites








Partenaires




POÈME 467




MAIS ELLE

Je suis beau, fougueux
Prétentieux, orgueilleux
C’est normal c’est la jeunesse je suis jeune
De plus, beau gosse

A mon âge on pense que le monde tourne autour de soi, nos talents ne sont plus à démontrer
Nous sommes les Molière de la drague
Les Voltaire des abréviations
Les Van Gogh du graffiti

Mais Elle,

Elle m’attire, m’attise, me traumatise
Je perds mes repères, j’ai bu dans ce cocktail passionné
Sa beauté empoisonne mon existence
Et c’est loin d’être désagréable

Mais Elle,

Un semblant de paranormal et voilà
Ma romance prend des airs moyenâgeux
Loin de moi la grisaille et le temps nuageux,
Mon amour provoque le soleil et le beau temps

Les plages, les cocotiers, les vagues de sable fin
Viens avec moi je serai ton Robinson Crusoe
Seuls sur l’île nous édifierons notre amour
Seuls sur l’île nous vivrons jusqu’à nos vieux jours

Seuls, Francophonie, nous explorerons le monde, ses charmes et ses douceurs

Metolo Foyet (GHANA)




RETOUR A LA LISTE DES POÈMES