Autres Sites








Partenaires




POÈME 457




QUE RESTE-T-IL DE NOVEMBRE ?

…Pris par solitude et le sentiment du grand vide…l’esprit est devenu sordide et le passé a dessiné ses rides….plus de goût aux fêtes, ni aux récitations et chansonnettes, mais l’heure est à la mémoire…et à l’évaluation du devoir…à une prise de conscience et à une minute de silence…
…C’est le moment d’affronter la réalité et de dire les vérités….que reste-t-il de Novembre ?.. avons-nous tenu nos promesses faites au terme d’un certain octobre, ou sont-elles parties avec décembre ? sentons-nous encore cette braise de colonialisme ou est-elle devenu du cendre ? avons-nous préservé et construit notre pays comme il fallait, ou avons-nous des comptes à rendre ?...
….Autant de questions et peu de réponses…lorsque nous voyons des jeunes algériens se jetant à la mer…et des fonctionnaires qui leur restent beaucoup à faire pour mériter cette honneur d’être…un citoyen…plein de dignité, de loyauté et de bonheur…lorsque nous voyons des responsables qui peinent à restaurer un confiance perdue….et à réaliser un développement tant attendu….
….Une question se pose avec acuité…cherchant des réponses avec autant de nécessité…que reste-t-il de Novembre ? Comment faire pour sortir de l’impasse et sauver la face ?.... ….Enfin la mémoire prononce son verdict et les martyres nous dictent …revenez aux traces…rentrez en classe..et réapprenez à aimer l’Algérie…quoi qu’il se passe….ne jamais se désespérer ou dire Hélas….

Benabderrahmane lakhdar (ALGÉRIE)




RETOUR A LA LISTE DES POÈMES