Autres Sites








Partenaires




POÈME 426




MYSTIQUE

Derrière les remparts de ta beauté,
Tu te caches
Et tes blancs cils, comme des flèches,
Déchirent et arrachent le cœur meurtri,
Du mendiant que je suis,
Sur ton arche,
Au-delà de ton regard de prêtresse
Et les archers de ton charme,
Secret et ravageur,
Par dessus le fort de ta noblesse,
Par ta grâce de déesse,
Blessent et froissent, Somptueusement,
Mon orgueil,
Chavirant de détresse,
Sur la galère,
De la solitude et la tristesse
Et ton sourire,
« Tsunamique » et angélique,
Par sa magie rédemptrice,
Câline et caresse,
Tendrement,
Mon âme lacérée d’angoisses,
Par les vents,
Des tentations destructrices,
Sur le chemin,
De la vanité et des caprices.

Ramla Jerjer (ALGÉRIE)




RETOUR A LA LISTE DES POÈMES