Autres Sites








Partenaires




POÈME 406




PENSÉE CONTRE CEUX QUI DÉNIGRENT LES IMMIGRÉS

De quoi rêvasserais-tu si dans l’endroit
Où tu demeurais tes songes paraissaient étroits?
Qu’évoquerais-tu si ton sol semblait aride
Et que tous les jours ton estomac était vide ?
À quoi réfléchirais-tu si la violence
Et la pauvreté entourait ton existence ?
Que prévoirais-tu si ce que tu pouvais voir
Se présentait comme un lendemain sans espoir ?

Ne tacherais-tu pas de trouver le courage
De t’embarquer vers un nouveau rivage ?
Ne trouverais-tu pas la foi et la volonté
De risquer ta vie pour trouver la félicité ?
Ne chercherais-tu pas à tout abandonner
Et essayer de transformer ta destinée ?
Ton cœur ne te pousserait-il pas à partir,
T’en aller en vue de changer ton avenir ?

Qu’aurais-tu fais à la place de l’immigré?
Toi qui parfois le dénigre tel un être immonde;
Toi qui as eu la fortune de venir au monde
Dans une contrée où tu peux tant espérer.

Szymon Jagiello (BELGIQUE)




RETOUR A LA LISTE DES POÈMES