Autres Sites








Partenaires




POÈME 395






e cherche une voix qui tonne ,
Qui pète fort dans le silence,
Une raison qui n'en rit pas,
Qui s'en réjouit pour de bon.
Je veux sur ma tendre joue
Cette gifle qui rebondit,
Chaleureuse, qui se tait,
Qui rit, s'exile aux îles du pardon.
Je cherche une voie qui va,
Un chemin qui s'ouvre au pas,
Marcher sous l'orage paresseux.
Je veux des justes mains,
Des bras suants et noirs,
Des chœurs achetés,
Je veux un champ !

Mamadou NGOM (SÉNÉGAL)




RETOUR A LA LISTE DES POÈMES