Autres Sites








Partenaires




POÈME 392




SUR TOUS LES CONTINENTS

Bord à bord sur la peau des continents
Le langage universel des couleurs
Drapé d’un ciel ajouré grelottant

De la mer d’Aral à la Mer Noire
Les océans vitraux au soleil couchant
Crinière poivre et sel deviennent un nichoir

Le français à demi-mots se dispute
D’un coup de bec dans le sens de l’histoire
Les jours d’étincelles, s’échappent en volute

Mosaïques sur les tapis de griots
Peintures aborigènes, joueurs de flûtes
Des acadiens assis sur les chariots

Depuis longtemps les mille couleurs de l’Homme
S’abreuvent dans les rimes des vers de Rimbaud
Trempent leur plume qui devient un royaume

Mille couleurs de peau, force du métissage
Tout à la voie francophone qui raisonne
Pour porter la paix dans tous ses messages

Bernard COURAUD (FRANCE)




RETOUR A LA LISTE DES POÈMES