Autres Sites








Partenaires




POÈME 391




VIVIANE

Mon Africaine
Pour ta maladie j'ai de la Peine
Viviane, Chérie
Pour ta guérison, je prie
Que cette maladie Disparaisse
Et sera, remplacé par ma Tendresse
Entourée de Sagesse
Au cœur ton chagrin me Blesse
Comment veux-tu ? en ce moment , je te Laisse
Au jour , le jour pour toi, mon amour Progresse
L’Afrique c’est notre Adresse.
Faut faire bien Attention
Avant de subir cette Opération.
Grâce à ta Bonté
Tu vas recouvrir ta bonne Santé.
Et tu vivras pour ta petite Fille
Viviane ! comme ton nom le Dit
A mon tour, le Bon Dieu, je le Remercie
D’avoir écouté mon Cri
La terre du Cameroun et de l’Algérie
Sera notre Lit
Vivre , sans amour, ce n’est pas une Vie.
Si , j’avais des Ailes
Je m’envolerai vers toi, ma Belle
Et combattre, cette maladie Cruelle.
Pour toi, je remue, Ciel et Terre
S’il le faut, je ferai la Guerre
Pour éliminer cette maladie Mégère
J’espère ce n’est que Passagère
Je ne dis pas ça, que pour te Plaire
C’est la pure vérité ma Chère.
Tout ça c’est du fond du Cœur
Pour la petite, j’ai Peur
Pour vous deux, je prie à toute Heure
Que Dieu, vous comble de Bonheur.

ABDERRAHIM Bouzid (ALGERIE)




RETOUR A LA LISTE DES POÈMES