Autres Sites








Partenaires




POÈME 380




GAZA

Gaza ensanglantée ne mourra jamais
Peu importe l’ennemi et son armée
Elle pleure tous ses petits enfants
Et les femmes, tués injustement.
Gaza résiste bien à son génocide
Par ses petits et leurs regards si limpides
Qui constitue le petit brin d’espoir
Menant un jour Palestine à la victoire.
Gaza pleure ses civils effrayés
Malmenés sauvagement sans pitié
Par l’ennemi en libre voix, impuni
Profitant jusqu’au bout de sa tyrannie.
Gaza, trahi par les Arabes
Figés cloués comme des crabes
Pleurnichant sans cesse l’injustice
Pour revendiquer sans résultat l’armistice.

Samir FRAOUA (TUNISIE)




RETOUR A LA LISTE DES POÈMES