Autres Sites








Partenaires




POÈME 373




PORTRAIT D'UN ENFANT SOLDAT

Alors qu’il n’est toujours qu’un pauvre gamin,
Il tient déjà une arme à feu entre ses mains.

Petite silhouette noyée dans les rangs,
Il écoute un supérieur exubérant
Lui expliquer qu’il est un homme, un militaire
Et que son devoir est de défendre sa terre.

Alors qu’il n’est toujours qu’un pauvre gamin,
Il tient déjà une arme à feu entre ses mains.

La mitraillette dirigée vers une cible,
Son officier lui hurle qu’il est invincible.
Il lui vocifère que c’est une infamie
De ne pas ôter la vie de son ennemi.

Alors qu’il n’est toujours qu’un pauvre gamin,
Il tient déjà une arme à feu entre ses mains.

Persuadé de servir un noble idéal,
Il progresse sur des champs où règne le mal.
Il bataille au milieu des cités en ruines
Là où la détresse et la douleur prédominent.

Alors qu’il n’est toujours qu’un pauvre gamin,
Il tient déjà une arme à feu entre ses mains.

Son corps frêle et miséreux git sur les débris.
Il n’aura connu que la guerre et le mépris
Au lieu d’avoir pu goûter à la joie de l’enfance
Et aux délices apportés par l’innocence.

Alors qu’il n’est toujours qu’un pauvre gamin,
Un autre tient déjà son fusil dans ses mains.

Szymon Jagiello (BELGIQUE)




RETOUR A LA LISTE DES POÈMES