Autres Sites








Partenaires




POÈME 370




LA LANGUE DE SENGHOR

A l’époque on baragouinait*
Lorsque le colon nous dominait*
La grammaire était malmenée*
Dans nos discours mal façonné*
Le français était gravement laminé*

Aujourd’hui on a des poètes forts*
Qui n’ont ménagé aucun effort*
Pour faire briller comme de l’or*
A travers des anaphores ou oxymores*
Cette langue de LEOPOLD SEDAR SENGHOR*

L’AFRIQUE est désormais en dehors des grilles *
Grâce à ce qui nous lie la francophonie notre cheville*
Je regarde cette toile de CHRISTIAN WIND, mes yeux pétillent*
Et s’illuminent avec ardeur tel un petit gamin avec ses billes*
Car les couleurs et la culture de mon beau continent y brillent*

Un drapeau pour représenter une nation*
77 nations pour former une organisation*
Une organisation pour valoriser une union*
Une union esquissée sous forme d’un tableau mignon*
Où une langue et des peuples sont en rang d’oignons*

MOUSSA DIAGNE (SÉNÉGAL)




RETOUR A LA LISTE DES POÈMES