Autres Sites








Partenaires




POÈME 338




TÉMOIN DU TEMPS

Je ne fais que d’être là
Petite fille, devenue adulte
Témoin du temps et ses saisons
Ses fleurs et ses moissons
Et
Je ne fais que regarder, les maisons de pierre
Ma voix est faible sous les lampadaires
Un marathon qu’est le temps
Mène la course à tous les temps
Je suis debout
Âme passagère, chantant mes rêves
Qui deviennent poussière
Et les êtres, qui ne reviennent point
Je suis témoin, de ma présence
Je sème mes odes saisonnières
ici et là
Sans savoir qui est le cœur
Qu’elles vont éblouir par leur éclat
Je suis présente
Dans mes prières, je médite, avec ferveur
Mes rêves, que les autres ne comprennent pas
Cri et joie, dans mes odes
Dans mes vaisseaux, chantent en émoi
Ils sont du cœur, reflète l’amour qui est en moi
Je suis témoin
Et je ne fais, que hisser mon emblème
vanter ma bleue et ma belle terre et mon patelin
Que je porte dans mon cœur
L’éclat de mon rire et mon petit pas
Que je ne retrouve point
Témoin du temps
Je berce mes joies et mes peines
Qui sont gloire, dans mes rimes
Pour consoler le cœur
De l’enfant, qui pleure en moi

Maissa Boutiche, (ALGÉRIE)




RETOUR A LA LISTE DES POÈMES