Autres Sites








Partenaires




POÈME 337




POÉTESSE DE L'AMOUR ET DE LA TERRE !

Elle est comme l’eau d’une source
Et sa source, coule dans les hauts plateaux
De son eau, elle irrigue chaque souvenir
Lui donne vie et le fait régénérer

Elle vole sur les cimes de sa ville
Comme une hirondelle qui rentre de l’exil
Elle plante ses odes et ses rimes
Et retourne triste à son nid

Elle est cette âme où l’amour de la terre
S’est enraciné et s’est fait sa lumière dans sa vie
Elle est de celles qui tiennent ses promesses
S’éloigne
Et revient avec de belles prouesses
Pour faire fi à l’oubli

Elle a dans le cœur le beau d’hier
Et pleurent ses arbres centenaires
Et tient, qu’ils reflètent ses repères
Et embellissent sa vie

Elle aime son patrimoine
L’odeur du blé et de l’avoine
Et ses habitants notables
Qui font parties de sa vie

Elle se sent parfois seule
S’en va humer sa terre
Sur les ailes de l’hirondelle
Qui connait bien sa ville

Elle a le mal du pays
Se noie dans sa nostalgie
S’exile sur les lignes de son cahier
Écrit pour chatouiller les cœurs
Qui l’on oublié

Elle est une fille de la terre
Avec une âme de bergère
Tisse en fils d’or, ses racines et ses repères
Sa mémoire, dans son cœur est tatouée

Elle te parait là, mais elle est toujours ailleurs
Elle dépoussière les beaux tableaux dans son cœur
Une berceuse et une douceur
De son vécu

Elle se cache parfois dans ses songes
Fuit le présent et ses mensonges
Cherche l’amour dans ses champs
Et se balade comme un enfant
Dans le creux de son âme
L’amour et sa rosée

Maissa Boutiche, (ALGÉRIE)




RETOUR A LA LISTE DES POÈMES