Autres Sites








Partenaires




POÈME 331




MY LADY

Il y a trois jours
Mon coeur se reposait
De la solitude
Et de mes amères habitudes.
Je me sentais revivre
Comme un poisson
Dans la mer. Ivre,
De tes mots sans hameçon.
My Lady !
Le jour s'étale, se retire.
Sur l'écran des cieux,
Ton sourire apparut
A l'horizon du soir lumineux
Qui illumine toute ma vue.
Tu resteras encore
Trois cents ans
Dans les jardins de mon corps
Où frémissent mes souvenirs.
My Lady !
Il y a trois jours déjà
Mon coeur battait fort
Sous mes doigts, à la joie,
De t'écrire ce vers d'or.
Il y a trois heures
Que les cieux se ferment
Au retrait de ta lueur,
Cette orée de ton germe.
Désespérément,
My Lady ..............D !

Mamadou NGOM (SÉNÉGAL)




RETOUR A LA LISTE DES POÈMES