Autres Sites








Partenaires




POÈME 319




SAINT LOUIS

Fées du jour dans les draps étoilés,
Fées d'été au pas des fanals,
Cortèges des couleurs du rêve final
Une île bleutée dans le ciel arboré,
Saint Louis dort sur le fleuve.
Le pont sur les flots des conversations rieuses,
Et, les bruits des rames neuves,
A l'écoute de l'Atlantique entraîneuse,
Fées du jour dans les hauts foulards,
Trônes des dames éternelles
Revenues des royaumes fraternels:
Belles Dames qui m’ôtez le regard !
Saint Louis d'hier encore !
Tes ruelles charmantes....et qui poussent,
Et la samba des calèches en manège,
Fait tourner les cortèges
Dans les quartiers en secousse.
Fées des brises du soir,
Au pleur des bateaux en partance,
Mon cœur chavire de romance
A l'apocalypse de l’au-revoir.
Saint Louis me quitte
Ville de paix, ville des cœurs !

Mamadou NGOM (SÉNÉGAL)




RETOUR A LA LISTE DES POÈMES