Autres Sites








Partenaires




POÈME 304




UN JOUR, IL FERA JOUR

Il est passé minuit du racisme
Il est passé la sombre nuit esclavagiste
Le jour est là
Mais le soleil de la liberté ne s'est pas montré
Encore un jour où il fera nuit
Encore une autre nuit
Qui nuira à certain
Qui plaira à tant d'autres
Et dans le noir du désespoir
Tu apportes ta peinture éclaireuse
Pour nous montrer le chemin vers la lumière

Bien sur
On y arrivera
Un jour, il fera vraiment jour
Jour de non-faux-semblant
Jour de non-hypocrisie
Ce jour-là le soleil pourra se lever
Et sans gêne nous éclairer

Samuel BEAUCHAMPS (HAITI)


RETOUR A LA LISTE DES POÈMES