Autres Sites








Partenaires




POÈME 288




JE N'Y CROIS PAS !

Je ne crois pas à ce silence
Qui n'est toujours qu'une défense.
Je le préfère au mot
Qui cicatrise les maux.
Je voudrais croire au regard
Pour ne plus le confondre au hasard.
Je veux toujours le dominer
Pour rassurer les abandonnés.
Je ne crois pas à cette noblesse
Qui n'a de compagne qu'en la richesse.
Qu'elle se suicide
Et perde sa nature hybride.
Je veux tout faire changer
Et ne plus déranger.
Me rendre indifférent à autrui
Pour que la paix soit avec lui.
Tout massacrer
Le rendre à la vie sacrée.
Je ne crois pas à cette voie
Fermée aux coupables d'autrefois.
Je suis l'attente
Qui nourrit la vérité galopante.
Je voudrai tout aimer
Ne point souffrir d'étre mal-aimé.
Je ne crois pas à cette ressemblance
Qui nourrit une terre de différences.
Les hommes davantage s'en vont
Ne voient pas la main que nous leur levons.
Je voudrai honorer toute chose
Lui ouvrir une marche grandiose.
La vie serait une mort
Si on lui lachait le mors.
Je la préfère néanmoins
Pour des péchés de moins en moins;
Je crois à la bonne minute
Qui sonne la fin des disputes.

Mamadou NGOM (SÉNÉGAL)


RETOUR A LA LISTE DES POÈMES