Autres Sites








Partenaires




POÈME 282




MON FANTASME INOUÏ

D’un procédé-manuel
J’ai pétri de l’ar-Gile
D’une manière servile
Pour en faire une idylle,
Un fantasme sensationnel
Ardent et à nul autre pareil
Qui revigore mon cœur
Abattu, triste et solitaire.
L’espace d’un éclair,
Son charme extraordinaire,
Tel un mystère, une merveille
Tient mes sens en éveil
Vers cette conquête charnelle
Augurant un amour sempiternel.

Wilton Vixamar (HAITI/CANADA)


RETOUR A LA LISTE DES POÈMES