Autres Sites








Partenaires




POÈME 244




ADAM ET HAWA

Je t’aime ; toi ma vipère,
Une personne, qui m’est trop chère,
Ta voix !!Me lance dans une chimère,
Tu es devenu, ma mère et mon père,
Et tous ce que j’aime sur cette terre.
Pitié de moi, et de ce pauvre cœur…
Qui n’a commis de crime, sauf qu’il t’a aimé fort.
Mais!!! Que puis –je attendre d’une vipère ?!!!
Que de la méchanceté !! Et de noirceur !!
Mais… !! J’ai confiance à ton regard,
Dont tu cherches à te défendre.
Et qui me murmure ; qu’il viendra le jour,
Où ; l’amour te transforme, en lépidoptère,
Pour voler, là-haut, vers la lumière !!
Dans un élan de joie et d’amour,
Pour atteindre les étoiles de mon cœur.
Et avec une tendresse, tu effleure,
Les angoisses qui attisent mes peurs,
Et avec ton amour tu me libère,
De mes terreurs et de mes souvenirs de malheurs
Et tu resteras pour toujours,
Mon amour dont je suis fière.

Taam Ayat (MAROC)


RETOUR A LA LISTE DES POÈMES