Autres Sites








Partenaires




POÈME 236











LA CHAMBRE D'UN ÉTUDIANT ALBANAIS À PARIS

J'ai marché sur un tas de vêtements
jetés en vrac
au milieu d'une carpette.
J'ai levé le pied droit
pour avancer,
il m'est resté en l'air:
je ne savais pas où le poser.
J'ai pris peur
d'un manche de poêle noircie
à force de faire cuire des omelettes.
Je me suis appuyée sur le lavabo cassé
et un bout de savon sec
a rompu le silence.
Mon regard a fait le tour de la chambre
pour aller se poser
sur une bibliothèque improvisé:
ses étagères en vrai bois
supportaient de vieux livre:
une mémoire bien remplie
au fil des générations.
Là dormaient plusieurs grands écrivains
de ce monde
sous la même couverture que Kadaré.

Sofia NAKO SUSAC (ALBANIE)


RETOUR A LA LISTE DES POÈMES