Autres Sites








Partenaires




POÈME 224




MONDE VIRTUEL

Dans une cage dorée incrusté de bijoux.
Je me sens seul, abandonné de tous.
Devant un amour accapareur et passionné, je deviens fou.
Cherchant un amour sans forme, pur et innocent.
Un amour sultan, empereur et non un mendiant.
Un amour loin de la convoitise, de l’inquiétude et de frustration.
Un flux silencieux qui fortifie mes ails.
Un amour qui me libère en plein ciel.
Seul, derrière un écran river sur des photos.
Taper sur un clavier en douceur des mots :
«Je t’aime ; mon cœur , ma douce, mon bébé... »
Je me laisse porter par mes sentiments naissant.
Goûter la chaleur de l’instant présent.
Voguant dans mes pensés vers un royaume de rêve.
Extrêmement galant, mon cœur bat d’aise.
Laissant l’ineffable amour seul me traverse.
Allumant dans mon cœur une étincelle d’extase.
Ä qui ; ai-je l’honneur ; Ange, Frée, ou Déesse.
Ecoute ; je veux te dire une chose :
« Plus qu’une évidence, tu es devenu mon ange !
Grâce à toi je vois la vie en rose.
Ta nature indescriptible, qui peut être ?!!
Âme sœur, Jumelle cosmique, Soul mate ou autre ?!! »
Je me sens, Sultan dans ce monde, naitre.
Mais voila une voix euphorique au fond de moi murmure.
« Pourquoi vous vivez cet aventure ?
Juste un monde de rêve!, rien ne pourra vous réunir.
Reviens vers ton monde, plus jamais vous mentir. »
Dieu, ouvre-moi mon cœur à la sagesse de la nature !!
Nettoie ma pensée et purifie mon âme…
Amen.

Taam-hayat (MAROC)


RETOUR A LA LISTE DES POÈMES