Autres Sites








Partenaires




POÈME 220




UNE SEMAINE D'AMOUR

chaque jours l'arbre de tristesse devient beau et s'agrandit
chaque instant de vide j'accumule mes propres amers soucis

j'ai pitié toujours d'écrire une simple drôle poésie
d'un amour semble à un mystère dans un texte de philosophie

je t'aime et je sais que la route à l'impossible n'est que de la folie
et je sais très bien que tu es la renne des femme et j'ai bien dis

pousses donc ton cœur à m'aimer si le temps des tendresses est depuis longtemps fini
exprimes- toi si les belles paroles depuis sa naissances sont mal nourries

aujourd'hui j'ai pitié de prendre un gifle même si d'un bon amie
pour que le cœur puisse se réveiller et s'évader de la rêverie
je t'attend la, avec un cœur immense plein de nostalgies
si tu n'arriveras pas aujourd'hui le cœur se taire et s'enfuit
comme si j'ai t'aimé depuis longtemps depuis de jours et des nuits
et j'ai pour toi un suprême amour du dimanche jusqu'au mercredi
et une âme sœur de demain jusqu'au vendredi
tu es la mienne toute la semaine et même si le samedi
j'ai consacré toute ma vie à construire une royaume de bonheur et d'harmonie
et je me souviens des bon moments dans les belles places avec les bon amis
et de déguster le vrai gout de la vie,ni vices,ni mal et ni jalousie
et adieu tristesse,bonjour les amis ,adieu les ennemis
mais j'ai découvert enfin ,que de ce monde je ne fait pas partie
et que tout le monde m'a préparé l'enfer dans cette odieuse vie
Je vais donc enfin vivre seul, et je suis partis
et bonjours tristesse,au revoir les amies ,bonjour l'oublie

Ridha Azri (FRANCE)


RETOUR A LA LISTE DES POÈMES