Autres Sites








Partenaires




POÈME 219




LA PAIX

Je ne peux parler d’amour,
Que si l’humanité soit de retour
Vers des cœurs de fer et de terreur :
Comme des scories au sein du cratère,
Des soldats ; des hommes de guerres,
Précipitant dans les gouffres d’enfer,
Ne semant que la misère le malheur et la douleur.
Mais voilà ; qu’un beau jour,
Fait place à la nuit amère :
De l’azur rit sur le vain du noir,
Donnant une belle image à l’aurore,
Et l’éveil d’un être, de lumière, en fleur :
Un oiseau blanc petit et plein d’espoir,
Qui a traversé le monde pour venir nous voir ;
Un apôtre de paix et de grâce sur terre,
Proclamant la culture de : la justice, la bonté et l’amour.
Pour dresser un drapeau blanc qui flotte dans l’air.
Ö ! Dieu ; plein de grâce ;
Eclaircis nos cœurs par le flambeau de ton amour,
Irradie la paix sur cet univers,
Et pacifies cette terre. Amen.

Taam Hayat (MAROC)


RETOUR A LA LISTE DES POÈMES