Autres Sites








Partenaires




POÈME 212




UNE SECONDE PRÈS DE LA VÉRITÉ

La fatigue, bien qu'elle m'égorge m'amène l'inspiration
Ma plume percera l'éléphant ancra ces vils actions
Moi la fourmi, sur mes pattes repose toute une nation

Je suis las, mais je suis là, j'ai su la vérité
Et suit la car comme Jesus là, je suis la vérité
Essuie la, écrire est si las mais assure la vérité
Et si là, j'ecris des sylables ésprit de la vérité

La fatigue bien qu'elle m'égorge m'amène la passion
Je me tuerai pour ma tâche peu m'importe la façon
Dévoué ou pas, lassant sera cette tâche là, passons

Et puis là, je m'epris là on ne peut tût la vérité
Un grand prix là, prit là, mais prie la vérité
Défit là, Défi la, cesse de fuir la vérité
Encore plus las, Dans ce puits là existe la vérité

Julien Lorvens (HAITI)


RETOUR A LA LISTE DES POÈMES