Autres Sites








Partenaires




POÈME 209




SUICIDE ATTENTIONNÉ

Maintes fois, je luttais
Plusieurs fois, Je me battais
Je me combattais
Contre toi...
Contre moi
Conte mes désirs,
Contre mes loisirs
J'attrapais mon moi
Et, j'errais...Lui et moi
Tout seul...on sortait
Moi et lui
On s'avançait tout droit
On ne parlait pas,
On marchait
L'un à coté de l'autre
L'autre à coté de l'un
Moi à gauche
Et, moi à droite...
On se glissait l'autre dans l'un
Dans nos mains, on dirait
Il y a de l'huile de lin
Sa glisse
On se ressemble
Moi et moi
On réfléchissait... ensemble
On ne parlait pas...on réfléchissait
Tête basse
Très lasse
On s'avançait sous le toit
D'un couloir étroit
Très étroit
Sobre, Sombre et étroit
On visitait des endroits
Plusieurs fois,
Je crois, mille fois
Non, Plus que mille fois
Deux Mille
Six cent trente Trois
fois...Oui, Exactement
2 633 fois
On visitait Les mêmes endroits
Les mêmes
Moi et moi
Peut être
Il me semblait ...
C'étais, Pour éclipser de nos chemins
Mos tristesses et nos chagrins
Je crois...
Peut être
Il me semblait ...
C étais, Pour dérober de nos parcours
Nos faiblesses et Nos angoisses
On marchait...On marchait
Immobile ; et, tout droit
Moi et moi
Sous le toit, du couloir étroit
Presque, chaque jour
Presque, toujours...On s évadait
On s'évaporait dans nos jours
On se dissipait dans nos nuits
On se dépensait dans nos ennuies
Je crois
Peut être Il me semblait ...
On évitait tout bruit
On aimait uniquement, notre silence
Je crois
Tellement
On détestait, notre existence
On fuyait aussi, notre présence
On exigeait tant, notre absence
Presque, on évitait notre vie
On l'écartait,
Presque...
Il te semblait ...
Qu'On s ennuyait à mort ?
Il te semblait.... Peut être
De toute façon, moi
Je t'invitais presque,
sans façon, À la mort
Soit...Ma mort
Soit ...ta mort
Soit ma mort
Cent façons
Sans facon
Est-ce que J'ai tord ?
Je ne sais pas...
Je ne sais plus

Najah Hamid (MAROC)


RETOUR A LA LISTE DES POÈMES