Autres Sites








Partenaires




POÈME 205




CULTURE DU SANG

Ils viennent de nulle part,
De notre liberté ils s’accaparent,
Puis de notre vie ils s’emparent,
En fanfare,
Ils se disent les défenseurs de Dieu.
Oh mon Dieu !
Ils parlent en ton nom avec le sang,
Et un comportement glaçant.
Mais qui sont-ils ?
D’où viennent-ils ?
Que veulent-ils ?
De quelle confession sont-ils ?
À quel Dieu appartiennent-ils ?
À quelle loi se soumettent-ils ?
Humains ou animaux sont-ils ?
Oh Dieu de grâce,
Sauvez-nous de ces fanatiques qui parlent à votre place !

Kacem ISSAD (ALGÉRIE)


RETOUR A LA LISTE DES POÈMES