Autres Sites








Partenaires




POÈME 198











COHABITATION… !

De quelle humanité parles-tu
Toi là-haut perché sur ton piédestal ?
Dopant la cité de dogmes obtus
Prêchant le flou, glorifiant le banal
De quelle humanité parles-tu ?

La Nuit engloutit nos journées morbides
Les portes du ciel craquellent en trombe
Sous l’emprise d’actes vils et sordides
Rasant la cité, semant l’hécatombe
La Nuit engloutit nos journées morbides

L’Humain a-t-il déclaré sa défaite ?
A-t-il omis qu’il n’est qu’un passager ?
Et que s’il est une autre vie parfaite
C’est dans la paix qu’il faut l’envisager !
L’Humain a-t-il déclaré sa défaite ?

De quelle humanité parles-tu ?
Oh toi, strict dans tes fausses certitudes !
Toi, aux pseudos principes têtus
Tu cries vengeance sans mansuétude !
De quelle humanité parles-tu ?

De quelle autre raison fais-tu l’éloge ?
Oh toi, érigeant l’esprit en flambeau !
Ne vois-tu pas qu’aux lois le Mal déroge ?
Et que l’Innocence est mise en tombeau ?
De quelle autre raison fais-tu l’éloge ?

Cohabiter est une bonne chose
Quand les affreux cynismes et extrémisme
Sont enterrés dans des tombes bien closes
Quand l’Homme se défait de tous les « ismes » !
Cohabiter est une bonne chose.

Abdellatif BHIRI (MAROC)


RETOUR A LA LISTE DES POÈMES