Autres Sites








Partenaires




POÈME 160




MA PHILOSOPHIE, MA JOIE, MA TRISTESSE

Je vis là et là , dans ma vie j'ai vu là et là
J'abandonne cette vie là , vécue dans une villa
Peur de vivre la vie est telle une pierre conique
Évasé d'en haut , svelte d'en bas inquiétant de bas en bas
Tel qu'un poète lointain ignorant l'accent tonique
L'homme à plaindre s'en vient s'en va , s'incline face au coup bas

J'adore la solitude, celle que craint la plénitude
J'adore prendre de l'altitude car je crains vos attitudes
Je me veux heureux , bien avec mes voeux et eux
Moi l'être non in situ , m'enlevant ma plume , ainsi tût
Les philosophes les instituts , abasourdi seront ainsi cuits
Car comme veulent les peureux , pour eux on doit être poreux

julien Lorvens (HAITI)




RETOUR A LA LISTE DES POÈMES