Autres Sites








Partenaires




POÈME 159




MA LANGUE

Langue de danse de mot.
Cadencée, d'une pensée qui coule à flot
Langue de vie, au foisonnement des cultures
Sans choc , sève de pensée pure
Symbiose et harmonie de couleur à l'horizon
Fruit de la diversité en toute saison
Black, Beurre, Blanc
Se confondent, s'entremêlent, dans un même élan
Symbolisme, pour tout groupe d'âge.
La forme d'un cercle de partage
De paris à Versailles, langue gravée en lettre d'or
Sur les toits des chaumes et des châteaux forts.
Langue qui vivifie sous une peinture naïve
D'un tap-tap de Port-au- Prince circulant sous une cadence plaintive
langue qui se danse pour un soir de boléro
Orchestré par les troubadours d'Antananarivo
S'étendant sur toutes les contrées en suivant les normes
Unique ,indivisible, sous toutes ses formes.
Langue
C'est le bruit d'un tam-tam du Sénégal
Donnant le rendez-vous au crépuscule pour un bal
Langue
Brillant de pleins feux sous les tropiques
Comme au soir d'hiver à Québec où elle s'allume de façon féerique.
Langue, anéantissant le royaume des sourds et des muets
Au sillage de la fraternité éternelle creuset.
Faisant résonner les vagues du Cap- Vert
Sans cacophonie elle est un repère.
Langue
A l'extrémité de l'Egypte elle s'éveille sous les dunes du Sahara.
Partant en caravane sur les lèvres des nomades qui marchent pas-à pas.
Elle se parle sous tous les habits
Traditionnels et modernes elle est un outil à tout prix.
Du boubou à la djellaba
salvatrice, libératrice de pensée.
Elle est à côté des hommes au jour de fête
Comme au jour des défaites
Une langue sachant siéger en harmonie
Au sommet de la francophonie.
Ma langue est universelle.

Garry RAYMOND HAITI




RETOUR A LA LISTE DES POÈMES