Autres Sites








Partenaires




POÈME 157




LE PETIT SILEX

La vie ne s'arrête pas à une vue.
Elle s'élargit dans l'entrevue.
La nature personne ne la justifie.
La divinité avec elle, est alchimie.

Là, le savoir est là.
Peu après fuyante, voilà !
Sans identité ni rien.
Et à présent, l'esprit est païen.

Plonge ta main dans l'esprit.
Calque la pensée qui y vit.
Ouvre-lui porte de la déraison.
Devant l'ombre négatif, soit le rayon.

Le ce que je suis est.
Le deviendra très ouvert.
Le plus lourd et dur fer.
Peut se refaire avec le petit silex.

Amadou Seck Ndiaye (SENEGAL)




RETOUR A LA LISTE DES POÈMES