Autres Sites








Partenaires




POÈME 135




CAUCHEMAR

Je souffre de voir la barbarie entre frères africains, L’Africain décimant l’Africain
Je souffre de l’harmonieuse présence des coups d’Etats
De voir l’Africain chef d’Etat
Au banc des accusés pour crimes contre l’humanité
Sur cette terre, berceau de l’humanité
Je souffre de la mort désespérée de l’Africain
A la quête de richesses occidentales
Et si l’on se mettait à exploiter nos ressources continentales ?
Je souffre encore de l’assassinat hypocrite de Sankara
Un cauchemar où tout va bien
D’après nos leaders bâtés au silence égoïste complice
Je souffre de réaliser que ceux là
Constituent un frein à notre développement
Le développement de notre Afrique Mère
Manipulée, souillée, blessée dans sa chair
A quand la fin ?
Africain, dans ta turpitude d’être africain
Il t’appartient de faire de cette terre, tienne, ta fierté.

Assiétou Kane Top (SÉNÉGAL)




RETOUR A LA LISTE DES POÈMES