Autres Sites








Partenaires




POÈME 133




FRANCOPHONIES

Oh langue douce et langue folle,
toi qui nous regroupe et nous réjouit !
Il y a tant de mots qui font que l'on s'immole
Quand certaines bouches se taisent ou se délient.

Oh francophonie, toi qui nous rassemble sur des lettres de Molière
toi, qui fait que l'on se ressemble, que l'on se nomme Jules ou bien Kader ;
Il y a tant d'espace, entre les lignes des chemins que tu nous ouvres
et pourtant des carapaces s'élèvent et se défont, même si l'on sait que tu nous couvres.

Oh drapeau de la liberté qui rougit de ses trois couleurs
Prés de toi se sont rassemblés d'autres sons et lettres aux multiples saveurs.
Oh territoire lointain, qui ne peut entendre les cris de tous les mots ,
Laisse ouvrir ton regard et vole, vole bien haut, au-dessus des grands oiseaux .

Oh ! Oui, Longe les rivières de l'histoire, qui te mènent sur toutes les langues
Vient visiter les racines profondes, qui nous ont fait grandir comme de belles mangues .
Fais que tes courbes dansent, parmi les mélanges de toutes nos cultures
Viens te bercer sur les vertes étendues, des lettres que dans le calme on te murmure .

Oh toi, la nature profonde qui glisse dans les artères de nos apprentissages,
Laisse-toi naviguer, jusque toutes les berges des francophones sages ,
Ouvre le sentier qui nous fait bondir, sur cette langue au chat perché
Et transporte-nous vers cette mère, qui nous élève sur la route du bon Français.

Grimpons sur les hauteurs de Mallarmé et de Baudelaire, qui nous enchantent
Dispersons toutes nos belles phrases, et faisons disparaître celles Violentes.
Allons à la rencontre de nos frères et sœurs, qui se trouvent derrière les collines
Et dansons tous ensemble, sur des poèmes que nous a concoctés Alphonse de Lamartine.

Oh, Oui! Bout de terre qui se nourrit de cette langue, qui défriche et ensemence nos paroles
Élargit- toi, de tous tes membres, et vient te déposer dans les classes de nos belles écoles .
Donne-nous toutes tes couleurs et toutes tes nuances, qui nous font rire et pleurer .
Ouvre-nous ton cœur, que l'on puisse l'entendre battre de toute sa belle musicalité.

Déploie tes ailes, que l'on survole toute ton espèce que l'on trouve bien chouette .
Partageons ensemble tous ces assemblages qui se rejoignent dans nos têtes .
Oui ! Toi la francophonie, qui nous permet à toutes et à tous de pouvoir communiquer
Inspire tous ceux qui te croisent, car pour eux c'est un plaisir de t'avoir rencontrée.

Said Azzaoui (FRANCE)




RETOUR A LA LISTE DES POÈMES