Autres Sites








Partenaires




POÈME 128




Fierté de mon Etat

Facile à dire sont les mots rassurants
Idem qu'à faire, les gestes qui les rendent suffisants
Exprimez vous sans le masque et hors dela foule
Référent les puissants, ceux qui ont en main l'arme
Tyrannie s'ensuivre, la servitude s'en découle
Eternel semble ce fardeau qui ramoli l'âme

Digne de tenir une plume, ça je le souhaite bien
Ebranlé leurs joies sur mes lignes j'en prendrai soin

Mine de rien, apres chaque act on est mine de tout
Oui! Ils construisent tout peu apres ils detruisent tout
Notoriété, on leur en a donné, on est fou

Esperé tout changé est notre grand symptom Ah!
Tier monde ou pas, n'a t'on pas notre grand saint thomas
Affaibli, il nous est interdit de l'être
Tot ou tard on se verra fière, dit l'hommede lettre

Julien Lorvens (HAITI)


RETOUR A LA LISTE DES POÈMES