Autres Sites








Partenaires




POÈME 125




MON COMBAT

Je n’ai que mon esprit et mes mots
Pour exprimer ce qui m’est laid ou beau
Je ne sais pas quand il fait froid ou chaud
Ce qui importe c’est de ne jamais tourner le dos

Penser et écrire, seul moyen pour me soulager
Danser et rire, des émotions partagées
Manger et dormir, des besoins secondaires
Mais travailler et réussir, mes obligations premières

Je n’ai que mon stylo et mon cahier
Ou ma plume et mes papiers
Pour faire parler mes sentiments
Ou pour enlever mes larmes qui coulent lentement

Rédiger et transpirer, petit à petit mes idées germent
Méditer et inspirer, j’écris des choses fermes
S’exercer et vérifier, j’améliore mes termes
Réfuter et rassurer, toutes contradictions se ferment

Le jour où je n’aurais pas mes mains pour écrire
J’utiliserai mes larmes pour décrire
Car l’écriture est mon seul confident
Sans elle, je n’aurais pas d’adjudant

Là où le soleil se lève
Moi qui suis encore élève
Un jour mes mots vont montrer leur suprématie
Pour que le monde se sente mieux dans la démocratie

Jean Pierre DIOMA (SÉNÉGAL)


RETOUR A LA LISTE DES POÈMES