Autres Sites








Partenaires




POÈME 124




MON AMIE

On s’est connu au bord de la mer
En me servant ton amitié solide comme du fer
Tu m’avais accueilli à cœur ouvert
J’ai fini par comprendre que tu aimais le vert
Tu ne m’es jamais paru étrange
Parce que tu te comportes comme un ange
Tu as su partager avec moi les moments difficiles
Comme celles qui sont faciles
Les moments de tristesse
Comme celles d’allégresse
Les moments malheureux
Comme celles heureux
Tu m’as rendu discret
En gardant tous mes secrets
Tu es comme une sœur
Je te conseil de lutter sans peur
Utilise ton sang froid
Et n’aie pas peur du froid
Avec ta bonne connaissance
Tu pourras surmonter tes souffrances
Moi je te servirai d’assistance
Même si tu deviens folle
Je ne t’arracherai pas la parole
Je ne te serai pas inutile
Je te trouverai un asile
Tu m’as rendu meilleur à la bonne heure
Tu m’as toujours obéis
Ta confiance ne sera pas trahi
Enfin je te dis du fond du cœur MERCI !!!!!!

Jean Pierre DIOMA (SÉNÉGAL)


RETOUR A LA LISTE DES POÈMES