Autres Sites








Partenaires




POÈME 121











L’avenir

O Papillon bleu souviens-toi de moi
A l’heure où s’ouvrent les pollens de la fleur
Souviens-toi de moi, Reine des abeilles
Quand la soif guide mes pas vers ton nectar.

Demain est une vie qui se tisse
Dans la douleur et l’épouvante du présent.

Le futur ne donne rien de ce qu’on ne lui a pas prêté !

Il n’ ya que les bourreaux du cœur
Les prédateurs d’essaims d’abeilles
Qui renversent et brisent les calebasses du rêve
Et se lancent à bride abattue vers le futur
Sans tenir compte de ses rancœurs et de sa vindicte.

Mamadou Lamine Sanokho (SÉNÉGAL)


RETOUR A LA LISTE DES POÈMES