Autres Sites








Partenaires




POÈME 119











De Braise et de cendre

Ruche bourdonnante sur les macadams d’aigreur
Babel où tant d’insectes jettent épars leurs mandibules
Sur les trottoirs de terreur
N’est que vertige et clameur détresse et humiliation !

Salmigondis de lunettes sombres
Ses réverbères réfléchissent l’éclat des tours de prestige
L’orgueil et la folie des vanités mondaines.

Que cesse la poésie des fruits mûrs
Que cesse le chant des écumes primevères
Les couleurs et les rythmes de Babel
Sont de froid et d’amertume
De braise et de cendre !

Mamadou Lamine Sanokho (SÉNÉGAL)


RETOUR A LA LISTE DES POÈMES