Autres Sites








Partenaires




POÈME 104




CANDEURS !

Je me revois dans mon paysage adoré.
La verdure éclot de la terre en éveil.
Du rouge sacré au jaune chauffé :
Panorama des vies et des merveilles.
L'instant qui grandit au pied du fromager,
Me redresse de ma vieille torpeur.
Je suis entré dans une danse forgée
La candeur agile dorlote les peurs;
Des hommes. Les bras soudés fermement
Tournent, dansent et chassent l'ennui.
Je touche à la fraicheur du mouvement
Qui draine la rosée au seuil de la nuit.
Le dialogue, l'amitié, renaissent forts.
Ils m'appellent ! Ils m'interpellent !
Sortir. Enlever l'amertume et le tort.
N'étre que vie et voie nouvelles.
Je me revois de plénitude et d'estime.
Riche des autres qui m'honorent.
A vos pieds mon trophée et ma prime
Votre essence est dans tous les corps.
Elle n'est plus pour toi seule !
Toute sa voix est ma seule écoute !
Son enfance est dans mon aieul
Comme ses lumières sur ma route.
J'aime cette peau !
Cette tunique du présent;
Qui brave tous les maux,
Et nous cède un amour omniprésent :
La francophonie.

Mamadou NGOM (SÉNÉGAL)


RETOUR A LA LISTE DES POÈMES